Résister ! l’expo photo

(actualisé le ) par Mme Perraudin, webmestre S. Felquin

Résister,

c’est se refuser à accepter des choses que l’on pense mauvaises, viles, dégradantes.
C’est dire NON, voilà une situation que je ne peux pas accepter .

Edgar Morin

«  Résister ! »

C’est également la thématique que les élèves de troisième du collège Brassens ont abordé cette année, dans le cadre du parcours artistique et culturel dans de nombreuses disciplines.

Pour travailler cette question aujourd’hui, dans leur vie d’adolescent persanais, ils ont eu recours à la photographie et ont eu la chance d’être accompagnés par le photographe Xavier Pinon et le personnel encadrant du collège.


Exposition photographique lors du festival de la citoyenneté à l’espace Collette Besson

Les Diptyques

Dans un premier temps, ils ont parcouru la ville en récoltant des indices de situation qu’ils jugeaient inacceptables. Puis, après un choix parfois délicat, ils ont associé deux images (un diptyque).
Ces associations révèlent alors un sens autonome et indépendant de chacune des deux photographies . Souvent, il reflète les inquiétudes des jeunes, leurs questionnements sur les changements de Persan ou sur la mutation de notre société. D’une manière ou d’une autre, ces diptyques témoignent d’une disposition à s’engager dans un dessein commun, politique, car à 13 ou 14 ans, ils se sentent déjà, pour la plupart, des citoyens.

Les Pics-up

La démarche adoptée dans la seconde phase de leur travail est inversée. La contrainte était d’intégrer dans une prise de vue en extérieur, un fragment d’image déjà existante afin d’opérer un détournement du paysage réel qui fasse sens. Et là, par des changements d’échelle, des subtilités de composition du cadre, nous découvrons quelles sont leurs préoccupations et leurs attentes pour demain.
Par ce petit jeu de fabrication photographique (sans truquage), nous pouvons découvrir que les élèves ont un propos subtil sur les préoccupations de notre société ( l’ environnement, le réchauffement climatique, la santé, la justice, la liberté, l’économie, le racisme, l’identité…). Propos qui souvent ne manquent ni d’humour, ni de poésie.

Remerciements : 
au CARREAU de Cergy, partenaire du projet
à la direction des actions artistiques et culturelles du Conseil départemental du Val d’Oise
à la DAAC – rectorat de Versailles
à la ville de Persan

Partager cette page